LE 1ER MAI ET LE MUGUET

Mai est le cinquième mois de l'année et il compte 31 jours.

Troisième mois de l'ancien calendrier romain, son nom a pour origine Maïa. Maïa était une déesse romaine du Printemps et de la Croissance. Dans la Rome antique, les célébrations en l'honneur de Flora, déesse des Fleurs, atteignent leur apogée le 1er mai.

En Europe, on érige des mâts enrubannés dans les prés des villages et on les décore avec du muguet et des aubépines, d’où, vous l’avez compris, le symbole des petites clochettes.

Au Moyen-Age, mai est le mois préféré pour les mariages. Les jeunes hommes accrochent de gros bouquets de muguet au dessus de la porte des futures mariées.

Au début du siècle, les couturiers offrent du muguet à leurs clientes pour le 1er mai.

LE MUGUET

Le muguet est l’un des symbôles du 1er mai.

Originaire du Japon, le muguet est la fleur de la renaissance. Cette plante est une liliacée à petites fleurs blanches, d’une odeur douce et agréable qui fleurit en mai. Cette fleur très vivace pousse facilement dans tous les jardins. Attention toutefois à ne pas manger cette plante qui est toxique (très dangereuse pour la santé !).

Le muguet est la fleur nationale de la Finlande.

En France, 80% de la production du muguet vient de la ville de Saint-Sébastien-sur-Loire, près de Nantes.

Elle est récoltée un peu avant le 1er mai afin d’orner tous les trottoirs pour être vendue comme porte-bonheur. Depuis 1936 et les premiers congés payés, le 1er mai est le seul jour en France où tout le monde peut vendre du muguet dans la rue sans avoir besoin d’autorisation. Vous aussi d’ailleurs, vous pouvez aller en forêt cueillir les petites clochettes pour les vendre le 1er mai avec vos parents ou des amis et vous faire ainsi un peu d’argent de poche.

Dans le langage des fleurs, le muguet est synonyme de porte-bonheur et plus il y a de clochettes, plus il porte bonheur.

Mais n’oublions pas que le 1er mai c’est la fête du travail, c’est à dire le seul jour de l’année où le travail est en principe « interdit » et le repos obligatoire. Mais il y a des exceptions. Dans certains métiers comme les fleuristes, les boulangers, les pompiers, la police, les militaires, le personnel médical dans les hôpitaux, les restaurateurs ou encore les animateurs radio, le travail ne peut s’arrêter comme ça. En compensation, les gens qui travaillent ce jour là sont davantage payés (en général, ils sont payés double).

L'origine du 1er mai remonte à 1884, pendant le 4ème congrès des «Trade Union» (fédération du travail) à Chicago, aux Etats-Unis. A la fin de ce congrès, il est décidé de fixer à 8 heures la durée de la journée de travail. De nombreuses manifestations se déroulent dans tout le pays entre 1886 et 1889 afin d'obtenir satisfaction à cette revendication (réclamation).

En 1889, sur le modèle américain, le Congrès international socialiste de Paris adopte le 1er mai comme jour de revendication des travailleurs : une grande manifestation nationale a lieu pour demander la journée de 8 heures. Dès 1890, l'idée d'une «fête du Travail » est associée à cette revendication. Le 1er mai est fêté chaque année depuis 1892. En France, la journée de 8 heures n’est obtenue, après bien des conflits, qu'en 1919. Mais il faut attendre 1941 pour que le 1er mai soit consacré « fête du Travail et de la Concorde sociale » et 1947 pour que ce jour soit chômé et payé intégralement à tous les travailleurs.